Je Suis Marin – Sister Act

Lorna Bennett et Sheliah Tulloch

English

La démographie de la voile évolue et de plus en plus de femmes s’impliquent et sont souvent enracinées dans des liens de fratrie. C’est le cas de Lorna Bennett et de sa soeur Sheliah Tulloch qui appellent actuellement le Bedford Basin Yacht Club (BBYC) leur base. Dès leur plus jeune âge, Lorna et Sheliah ont été initiés à la voile par leur père qui, à la fin des années 70, était alors commodore du Dobson Yacht Club. Pendant le mandat de Henry, les membres du DYC ont entrepris de construire une flotte de landaus pour les enfants de la région. Ses filles se sont mises à la voile immédiatement malgré leur peur de tomber dans le port de Sydney et ont obtenu tous leurs badges de voile blanche.

À mesure que le temps passait, les filles avaient leur propre landau «212», que l’on voyait souvent sillonner les eaux des lacs Bras d’Or lors de nombreuses vacances d’été. Au fur et à mesure que leurs compétences progressaient, un pilote junior rejoignait la famille et devenait souvent un concurrent non officiel pour les courses à Baddeck. C’est dans ce bateau que Lorna a reçu sa première leçon de «Set and Drift». Une fois, elle a pris le bateau pour soulager un peu de stress et a navigué triomphalement de son port d’attache pour constater qu’elle ne pouvait pas naviguer à contre-courant afin de rentrer. À l’insu de Lorna, papa «le facteur de stress» regardait la mésaventure se dérouler et appelait son amie pour la raccompagner chez elle. Pour aggraver les choses pour une Lorna frustrée et embarrassée, papa a bien ri en lui donnant le discours «Je te l’avais bien dit». À une occasion, une rivalité entre frères et sœurs éclata en peignant le bateau et se termina par une bataille de peinture. Les sœurs se sont peintes plutôt que le bateau et papa était pressé de les nettoyer avant que maman ne rentre à la maison.

De grands souvenirs de famille ont été créés lors de la traversée des lacs Bras d’Or avec des mouillages préférés à Maskells Harbour et à Washabuck. Les sœurs étaient souvent payées pour plonger pour des huîtres fournissant de nombreux repas superbes sur le bateau pour leurs fiers parents. «J’ai beaucoup de souvenirs particuliers en naviguant autour des lacs Bras d’Or» se souvient Sheliah.

À l’âge adulte, les deux soeurs sont devenues la quintessence des mères de voile avec des étés remplis de leçons de voile, de régates et de la série du mercredi soir au BBJC.

«La voile a laissé de nombreux souvenirs dans notre famille et nous sommes impatients d’en faire plus avec la prochaine génération»

par: Rob Dunbar


Partagez votre histoire de navigation ici!
Français | English

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s