Je Suis Marin – Paul Howard

English

Je navigue depuis environ 55 ans et je suis actuellement Commodore de TMCC. J’ai commencé à naviguer en dériveur sur des lacs intérieurs et je suis finalement passé à la navigation en haute mer avec environ 130 000 miles nautiques parcourus, dont un tour du monde, des hautes latitudes allant du cercle polaire arctique au cap Horn.

Une des choses que je préfère en voile est que chaque journée de navigation est différente et qu’il est toujours difficile de tirer le meilleur du bateau. À ce jour, mon meilleur souvenir de voile, a été de faire un tour du monde de cinq ans avec nos deux jeunes enfants, en les aidant à se familiariser avec le monde et ses peuples.

Mon épouse, Fiona McCall, et moi avions fait une excursion en bateau à voile de 1975 à 1977 et avions rencontré quelques familles avec de jeunes enfants à bord. Nous avons donc décidé de naviguer avec de jeunes enfants également. Fiona était enceinte de notre premier enfant lorsque nous sommes rentrés à Toronto après ce voyage. À la fin des années 70, le monde de la voile partageait un rêve: construire un bateau dans votre garage et faire le tour du monde. Plutôt que de repartir de zéro, j’ai acheté une coque en acier nu, je l’ai fait transporter par camion dans ma cour arrière et j’ai commencé à construire le bateau. A cette époque, un voilier de 30 pieds était considéré comme minimal, mais suffisamment grand pour une famille de quatre personnes. Notre deuxième enfant est né en juin 1979, alors que la construction du bateau était déjà bien avancée. Le bateau a été officiellement mis à l’eau l’été 1981. Lorsque les enfants étaient âgés de 4 et 6 ans, nous avons décidé que nous étions prêts à partir. Les deux enfants ont reçu un petit sac pour leurs jouets, ils pouvaient emporter tout ce qui pourrait être rangé dans le sac – et rien de plus. Les peluches ont été préférées.

Nous avons navigué du Saint-Laurent à Terre-Neuve, St. John’s aux Açores a été notre premier passage en mer avec les enfants. Notre fille a eu le mal de mer les premiers jours et notre fils avait toujours faim! Nous avons commencé à faire le travail scolaire avec notre fille le matin pendant que notre fils, le plus jeune, jouait avec ses jouets ou faisait des dessins. Les soirées en mer comprener un dîner et une heure du conte. Nous avions stocké des livres pour enfants sur le thème de la mer: la série Swallows and Amazons d’Arthur Ransom, Treasure Island, Blue Dolphin, etc. Ils se blottissaient avec Fiona dans le coin du cockpit pendant qu’elle leur lisait, puis ils étaient couchés. Penny aimait se lever à l’aube pour regarder le lever du soleil. Ce premier passage de St. John’s à l’île Flores a pris 14 jours.

À l’époque, il y avait moins de ports de plaisance et nous avons surtout mis l’ancre et emmené le dériveur à terre. Les enfants se trouvaient à l’avant du bateau en arrivaient à n’importe quel port, regardant les bateaux à la recherche d’autres enfants: petits vêtements séchant sur les bouées de sauvetage ou enfants jouant sur le pont. Nous entourions souvent ces bateaux en nous présentant et en demandant si nos enfant pouvaient jouer ensembles. Peu importait que les enfants aient le même âge ou non, ou même qu’ils parlent l’anglais, tous les enfants à bord d’un bateau était heureux de rencontrer d’autres enfants.

Au cours des cinq années de circumnavigation (1983 à 1988), nous avons effectué plusieurs passages de plus de 20 jours, le plus long étant de 30 jours en direct de Fortaleza, au Brésil, à travers l’équateur jusqu’aux Bermudes. Nous préparerions un paquet spécial de friandises et de nouveaux livres et magazines ou jouets pour une célébration à mi-parcours. Cela semblait garder l’esprit des enfants dans les passages les plus longs.

Meilleur conseil de navigation: “Reef early and when something goes wrong, look to the simple solutions first.”

Par: Paul Howard
Toronto Multihull Cruising Club


Paul et Fiona ont également publié deux livres sur leur voyage autour du monde – All in the Same Boat and Still in the Same Boat, Fiona McCall and Paul Howard, McLelland and Stewart, 1988 and 1990, & deux séries dans le Toronto Star. “Family Adventure on the High Seas” et “Horn to Horn”


Partagez votre histoire de navigation ici!
Français | English

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s