Je Suis Marin: Robert Dunbar

English

Ma famille est criblée de capitaines de mer depuis au moins cinq générations. On dit donc que l’eau de la mer coule dans mes veines. Mon premier souvenir d’avoir été seul dans un bateau a eu lieu vers l’âge de 3 ou 4 ans, lorsque mon grand-père m’a mis dans son esquif attaché et m’a poussé dans le détroit de Canso. Je me souviens très bien avoir dit: «Laisse-moi partir, Pappa, laisse-moi partir!». Quelques années plus tard, mon père et mon oncle Charlie m’on construit un landeau dans le garage de Charlie pour que je puisse apprendre à naviguer au Dartmouth Yacht Club. Mon oncle Charlie était mon premier instructeur. C’était aussi à cette époque (8 ans) que mon père, Charlie, et leur autre frère, John, m’emmenaient régulièrement faire des excursions d’une nuit dans la région d’Halifax sur le Pachena de Charlie. Grâce à ces gars, mes leçons de navigation sont arrivées de bonne heure, car on me donnait souvent la barre, quel que soit la météo.

À l’âge de 10 ans, j’ai déménagé à Calgary, où j’ai vraiment acquis mes compétences grâce à City of Calgary Sailing School sur le réservoir Glenmore. Les compétences que j’ai acquises m’ont été très utiles lors de mes voyages dans les lacs Bras d’Or et d’un voyage à Terre-Neuve via St.Pierre pendant les vacances d’été. J’ai finalement fait un bref stage d’instructeur de voile à Calgary et je me suis fortement impliqué dans la Disabled Sailing Association of Alberta, qui comprenait notamment le rôle de coordonnateur des bénévoles pour la Mobility Cup 1997 et c’est également là que j’ai commencé à naviguer dans la flotte de San Juan 21.

Finalement, je suis rentré chez moi à Halifax avec mon bien-aimé CL 16 Celtic Kiss. Depuis que j’ai déménagé en Nouvelle-Écosse, j’ai commencé le camping de dériveur dans le Celtic Kiss, de Halifax à Shediac, au Nouveau-Brunswick. Je participe également à Sailable Nova Scotia, qui a notamment joué un rôle de planification dans la Mobility Cup 2007. Je siège actuellement au conseil d’administration de Sailable NS, dans l’espoir de siéger au conseil d’administration de Sail Nova Scotia.

Je garde une multitude de souvenirs de mon premier jour avec mon grand-père, naviguant avec mon père et mes deux oncles, naviguant au Dartmouth Yacht Club, et le dernier prenant mon père âgé de 84 ans à naviguer sur mon Hobie Wave “Thunderstruck” dans une atmosphère modérée. La tradition familiale veut que le père hiverne les bateaux de son fils. Cette année, papa en avait deux. Quand je ne peux pas naviguer, j’écris régulièrement pour Sail Nova Scotia et Canadian Yachting On Board.

Rob Dunbar

Pour en savoir plus sur Rob Dunbar et sa voile, consultez le lien ci-dessous pour un article sur sa voile sur son CL 16 Celtic Kiss, de Halifax à Shediac, au Nouveau-Brunswick.

https://www.sailmagazine.com/multihulls/1000-miles-around-nova-scotia

Posted in UncategorizedTagged

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s