La voile en Manitoba

Tout le monde ne se souvient pas de la façon dont ils ont été embarqués, mais je suis sûr que tout le monde se souvient de leur première journée en voilier. Le mien était un jour nuageux et venteux, à Buenos Aires (Argentine). J’avais neuf ans et j’ai sauté sur un cadet pour remplacer un équipage. À partir du moment où nous avons quitté la rampe, cela semblait être une expérience étrangère. Se déplacer sur l’eau dans un petit canot, propulsé par le vent et les compétences que je ne comprenais pas encore. Je n’avais pas beaucoup plus qu’une veste de pluie et un VFI, alors je me suis trempé et j’ai aussi appris cette leçon. Ce fut une expérience effrayante et fascinante en même temps.

Il y a environ sept ans, j’ai déménagé au Canada. Je voyageais et je n’avais pas vraiment l’intention de rester, mais j’ai l’impression d’avoir trouvé une maison dans les Prairies canadiennes. Il a fallu du temps pour se reconnecter à la voile, principalement parce qu’il faut du temps pour s’adapter à un nouveau pays.

IMG_20170930_152339

L’année dernière, j’ai visité le Falcon Yacht Club pour la première fois. Le lac Falcon est un lac magnifique du Bouclier canadien, à environ une heure et quarante-cinq minutes de Winnipeg. Entouré de forêt, ses eaux sont conviviales, vous pouvez en témoigner par le nombre de chalets sur les rives. Mais cela peut aussi être difficile: les vents forts ne sont pas inhabituels et le lac vous fait constamment réviser votre stratégie de vent. Cependant, la caractéristique la plus impressionnante du club est ses membres. Ce club a été fondé en 1963 et se soucie depuis lors des efforts des membres qui ont fait de la voile une expérience plus vaste. Pas seulement sur les compétences, mais sur le lien humain et le soin de notre club. Oui, je sais: nous ne sommes pas au bord de l’océan et la saison d’hiver nous empêche de faire de la voile toute l’année. Mais ces limitations ont transformé la navigation en un rituel saisonnier très spécial.

IMG_6238 (1)

e suis ravi que j’ai renoué avec la voile et, encore une fois, cela fait partie de ce que je suis. Si vous conduisez sur l’autoroute 1 et que vous voyez des panneaux indiquant le lac Falcon, arrêtez-vous peut-être au FYC et profitez de la brise de ce lac entouré de forêt boréale.

IMG_20170819_192548021

Par: Gonzalo Agrimbau

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s