Recontrez votre Président: Todd Irving

1. Présentez-vous
Je m’appelle Todd Irving et j’habite à Toronto, en Ontario, où j’ai grandi à l’Oakville Yacht Squadron et au Royal Canadian Yacht Club.

2. Où êtes-vous situé?
Je vis à Leaside et je travaille pour Bell Canada à Mississauga.

3. Que faites-vous pour contribuer à Voile Canada?
Ma participation à Voile Canada est d’améliorer notre marque, de renforcer nos programmes et services et d’offrir un véritable système reproductible à l’échelle nationale. Ce système permettrait également d’atteindre le succès international de haute performance (y compris les médailles olympiques) grâce à un développement mesurable.

4. Comment êtes-vous entré dans le monde de la voile? Depuis combien de temps naviguez-vous?
J’ai commencé à naviguer à l’âge de 14 ans à OYS, quelque chose à essayer pendant l’été étant donné qu’un certain nombre de mes amis naviguaient aussi. Je n’ai pas arrêté depuis. Je suis devenu un instructeur, évaluateur d’instructeur (LF) et finalement un instructeur avancé de croisière et de bateau à moteur. Cela m’a permis d’avoir enseigner en Ontario, à Trinidad, aux Bermudes, en Floride et dans les îles Vierges britanniques. J’ai également navigué des dinghies et quillards pendant cette période et j’ai navigué dans tous les domaines, du Laser II aux Dinghies à Bermudes en passant par les courses de la Coupe d’Or.

5. Naviguez-vous souvent? Si oui, quel genre de bateau naviguez-vous?
J’ai fait la plupart de mes courses en J / 24 et J / 105 et j’ai navigué plusieurs types de bateaux. Mon équipe était nommé champion du Canada et de l’Ontario et j’étais président de la classe J / 24 canadienne pendant quelques années.

6. Qu’est-ce qu’un fait amusant à propos de vous?
En tant que père de deux garçons (8 et 11 ans), qui commencent à naviguer, je passe la majeure partie de mon temps libre dans un stade. Quand je ne fais pas cela, je me retrouve à courir ou à faire du vélo. J’ai complété 4 marathons au cours des 10 dernières années et j’aimerais faire un triathlon.

7. Où est votre endroit préféré au Canada?
J’ai beaucoup d’endroits préférés au Canada et tout dépend de ce que je fais quand je suis là. J’aime Toronto parce qu’il y a toute ma famille – ma communauté et ma maison. Les montagnes et la proximité de l’eau est fantastique à l’Ouest. J’apprécie le ski et les endroits comme Whistler, Big White et Panorama. Ma famille appelle Mont Tremblant une deuxième maison car nous y allons chaque hiver. Chester, en Nouvelle-Écosse, est l’un des nombreux endroits magiques de l’Est où j’ai pu passer de bons moments et créer de bons souvenirs.

8. Quel est l’un de vos souvenirs favoris de voile?
Beaucoup de mes souvenirs et de mes expériences sont fondés sur la voile et les aventures que cela ma procurées. La sensation de se libérer du bruit de la ville et des limites de la terre pour sentir le bateau être poussé par le vent tandis que l’eau se précipite sous la coque. Ce sentiment de liberté et de capacité à exploiter le pouvoir de la nature est difficile à imiter. Personnellement, ce qui était le pèlerinage annuel à travers le lac Ontario pour aller à la régate de Youngstown. En partant de Toronto pour une croisière de 5 heures, on y arrive et on se retrouve avec des amis, partageant des rires, une boisson et une série d’aventures. Ensuite, un week-end de course suivi d’une voile fatigante mais satisfaisante a toujours procuré un sentiment d’exhaustivité dans la navigation.

9. Qu’est-ce qui vous a donné envie de faire partie de l’organisation de Voile Canada?
En tant que produit du système, étant donné que personne d’autre dans ma famille navigue, je voulais partager cette passion avec les autres. Il y a tellement de potentiel pour partager le sport le plus incroyable au monde. Voile Canada (CYA) était autrefois un chef de file mondial dans le développement de la voile et notre système a été copié par de nombreux pays, y compris l’Allemagne, l’Australie et les États-Unis. Quelque part sur le chemin, nous avons cessé de diriger – nous avons cessé de développer et d’évoluer. Je crois que nous pouvons le récupérer. Il n’y a aucune raison que nous ne puissions pas avoir le meilleur système de développement dans le monde pour de nombreuses voies vers de multiples objectifs de voile différents; Jeux olympiques, Volvo Ocean Race, Coupe de l’Amerique, Vendée Globe ou croisière en famille, bateau dans un chalet, régate, entraîneur d’un champion du monde … quoi qu’il en soit, je pense qu’on peut y arriver. Le Canada est un grand pays et nous avons la passion et les ressources pour améliorer la navigation.

10. Si vous aviez un conseil à donner à la communauté de la voile, quel serait-il?
Naviguez plus! Naviguez à nouveau si ça fait longtemps, amenez un ami avec vous et présenter les au sport, partagez votre passion et sortez parce que c’est vraiment un sport qui est meilleur

Irvingpartager à plusieurs. 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s